Festivals, Voyages

Mon expérience au festival Tomorrowland 2013

DSCN1141

J’avais publié cet article sur mon ancien blog mais je mourrai d’envie de le remettre ici. En effet, l’été 2013, j’ai réalisé une des plus grande expérience de toute ma vie. Et je n’extrapole en rien mes propos.. J’ai toujours voulu aller à un énorme festival de musique, et j’ai pu réalisé mon rêve en allant à Tomorrowland, un des plus gros festival électro au monde, en Belgique.

J’avais envie de vous raconter tout ça, pas à pas, bien détaillé comme j’aime le faire.. en espérant vous donner envie et réussir à vous communiquer toutes les émotions que j’ai pu ressentir…

Le festival :

Avant toutes explications, vous devez regarder la vidéo de l’aftermovie de 2014. Cela ne vous prendra que 30 min dans votre vie, et 30 minutes pour rêver, ce n’est pas grand chose au final.


Voilà, vous êtes convaincu ? J’en étais sur. C’est donc un festival de musique électro qui se déroule tous les ans depuis 10 ans à Boom, un village complètement paumé en Belgique mais là où les champs peuvent accueillir des fêtards heureux comme nous. Les plus grands DJs se réunissent sur une dizaine de scène pour nous vendre du rêve (Avicii, Ingrosso, Axwell, Dj Blend, David Guetta, Nicky Romero, Tiesto, Hardwell, Dimitri Vegas & Like Mike, Afrojack, Carl Cox, Steve Aoki, Joachim Garraud….). Le concept du festival est un monde imaginaire qui est totalement inventé de A à Z, entre ville reconstituée et décor féerique.. Il y a évidemment plusieurs packages disponibles (camping, pass 3 jours, VIP..) mais je ne vais pas vous ennuyer avec ça, par contre j’y répondrai avec plaisir dans les commentaires si vous avez des questions !

Prendre ses billets :

Mon dieu quelle mission.. Le monde entier rêve d’aller à Tomorrowland, seulement il n’y a « que » 180 000 places environ pour 6 millions de personnes qui désirent y aller. Le festival se passant en Belgique, les organisateurs désirent privilégier les belges donc ils font une première date de vente en ligne spécialement pour eux, puis après il y en a une autre… pour le reste du monde. Autant lâcher un morceau de viande en pleine cage de tigres vous voyez ?

Cette année, il y avait donc 6 millions de personnes connectées au même moment pour 180 000 places (et donc moins vu que les belges avaient déjà eu une partie des places!). La vente à lieu à 17h00 et à 17h01 il n’y a plus de places. Nous étions 3 à vouloir y aller, nous avons tenter à 3 ordinateurs de nous connecter. Aucun de nous trois n’a réussi à accéder à la page pour sélectionner les billets et j’ai été la seule à pouvoir accéder à la liste d’attente (en vain). Sans vouloir vous décourager, il est donc impossible de réussir à avoir une place en passant par le chemin classique.
Vous êtes obliger d’accéder à des reventes illégales (ouuhhhhhh pas bieeen). Attention cependant à ne pas faire comme moi, à ne pas vous faire arnaquer par quelqu’un qui ne vous envoie pas les places (il faudrait que j’arrive à un jour à arrêter de croire que nous vivons dans un monde de bisounours..). A deux jours du festival nous n’avions donc toujours aucune place (mais nous avions réservé l’avion…). Mais nous avons réussi à trouver des gens adorables qui nous ont vendu des places à perte (donc moins cher même) et c’est parti notre rêve était là… Comme quoi, si vous voulez vraiment y aller, vous pouvez, mais il va falloir vous donner à fond et être prêt à faire des folies financières.

Cette année, j’ai voulu retenter avec des amis, nous avons viré notre argent sur le compte d’une copine belge, qui a tenté avec plusieurs personnes et aucun d’eux n’a réussi à accéder à la page. Le problème c’est que beaucoup de petits malins comme nous font ça maintenant, et même la vente belge devient impossible. Nous avons réessayé avec la vente mondiale, sans réussir également. Nous nous sommes résignés en se disant que nous avions déjà eu la chance d’y aller une fois.. car les prix au black montent à une vitesse folle !

IMG_5152

A l’époque, je travaillais dans une boutique de vêtements et j’avais imposé l’ordi à ma responsable.

L’arrivée au festival :

Ma couronne de fleurs sur la tête dès l’aéroport, je mitraille déjà de photos ! Après avoir pris l’avion nous étions aussi excités qu’une fille devant un pot de Nutella après un régime mais très angoissés car  » techniquement « , nous n’avions pas nos places, nous devions les récupérer là-bas. Dès que nous sommes arrivés à l’aéroport, nous avons immédiatement été plongés dans la magie de Tomorrowland..

Il y a des personnes qui proposent des navettes et un panneau vous rappelle que des gens viennent du monde entier… Hop, taxi direction Boom (plus de places pour les navettes mais c’était surtout plus pratique), le chauffeur nous met du bon son électro, on dirait vraiment que tout le monde est au parfum du festival.. On récupère nos bracelets grâce à nos contact sur place (et au grand hasard, nous étions tombé sur des gens honnêtes et tout s’est bien passé). J’avais l’impression de débarquer à Disneyland, je ne savais pas où donner de la tête, tout était merveilleux, exactement comme dans la vidéo…

DSCN1073 DSCN1080

Dreamville :

C’est le nom du camping, ça pose les conditions déjà. Il y a deux campings : un où vous amenez votre matériel, tente etc.. et un autre où vous avez déjà une tente  » Tomorrowland  » d’installée avec matelas, sacs de couchages, une lumière, etc.. Ensuite un village est reconstitué avec tout ce que vous voulez à disposition : de quoi charger votre téléphone, une supérette, un h&m, des stands de nourriture du monde entier, un stand à chicha, une radio spécialement pour le festival, un coiffeur.. etc.. On avait envie de tout faire, tout voir! Une scène à été spécialement installée également pour une seule soirée, la soirée d’accueil à Dreamville.

Comme les gens viennent de tous les pays du monde, ils ont créé une sorte de monnaie avec des tickets (1 douche = 2 ticket par exemple). Et le mieux c’est d’aller trouver une supérette en dehors du festival pour évidemment payer moins cher.

DSCN1129 DSCN1124 DSCN1118 DSCN1112 DSCN1108 DSCN1083
3 jours de festival :

Le festival se déroule sur 3 jours, avec de la musique de 12h à 1h du matin. J’ai été hyper impressionnée à quel point tout s’est bien passé et qu’il n’y a pas eu de débordement majeur.. Je ne suis pas naïve non plus (et j’ai quand même vu des mecs bourrés, dormir par terre, en train de vomir etc..), mais c’était tout de même rassurant. On a vraiment le sentiment que des personnes viennent du monde entier seulement pour la même chose : la musique et le festival n’a pas vraiment la traditionnelle étiquette  de « festival de drogués ».

Sinon, le festival est à 2km du camping, c’est donc le petit chemin habituel qu’on faisait tous les jours, une bière à la main en mode belge quoi ! Arrivée au festival, je crois que je n’ai jamais autant halluciné depuis mon existence (aussi courte soit-elle, de 23 ans je l’accorde). Des scènes de partout, un univers imaginé de toute pièce, du bonheur sur tous les visages…

Il faut savoir qu’il a plu a peu près 1h ou 2h par jour, tous les jours. Ça nous a empêché en rien de faire la fête car la journée, le ciel bleu était au rendez vous. Mais je ne vous raconte pas l’état du camping. J’ai du laisser ma paire de boots là bas, impossible de les ramener.. *une minute de silence s’il vous plait*.

Les décors étaient impressionnant ! La scène principale était un volcan, avec des cascades d’eau sur les côtés et évidemment des flammes le soir qui jaillissaient. Il y avait des feux d’artifices énorme aussi. Et puis une grande roue, un papillon en guise de scène, des chapiteaux, des stands fun de partout (« kiss me », « the church of love », prendre une dose d’oxygène, se faire doucher par des filles au stand Ice Tea…) où on s’arrêtait faire les bidochons à chaque fois.

Ce qui est génial, c’est les drapeaux du monde entier.. J’ai pu voir des gens venant de Croatie, Etats Unis, Brésil, Japon, Afrique du sud, Australie, Allemagne…

DSCN1202 DSCN1165 DSCN1160 DSCN1153 DSCN1272 DSCN1247 DSCN1233 DSCN1383 DSCN1373 DSCN1363

J’ai évidemment une tonne d’anecdotes à raconter, de souvenirs, de moments phares mais ce serait bien trop long ici. Rien que la sélection de photos parmi les quelques 300 que j’ai prise à été un supplice. Je répondrai avec plaisir aux commentaires pour ceux et celles qui aimeraient y aller car du coup, je connais Tomorrowland comme ma poche désormais à force de m’être renseignée et d’avoir exploré les lieux (comme elle se l’a raconte celle làààà).
Je suis plus qu’heureuse d’avoir vécu un de mes rêves. C’est la première grande expérience que j’ai pu vivre et beaucoup d’autres sont à venir (partir habiter à Los Angeles par exemple..).

A bientôt ! ♬△♡

PS : ce sont évidemment toutes mes photos, si vous désirez les prendre j’aimerai une mention vers mon blog s’il vous plait.

Previous Post Next Post

10 Commentaires

  • Reply fanouch63 25 mai 2015 at 8 h 42 min

    Génial!! Dans la même veine je suis allée a la Sensation White d’Amsterdam l’an dernier, c’était juste magique alors que ce n’est pas du tout mon milieu habituel, je n’aime pas spécialement l’électro mais tu es vraiment pris dans le show!! C’est magique! Je suis curieuse du prix du billet car pour Amsterdam nous avions payé 145 € pour le spectacle de 21h a 7h du mat

  • Reply laitfraise creation 25 mai 2015 at 17 h 19 min

    Waaaah ce truc de dingue, j’avoue que je dois sortir de ma grotte car je ne connaissais pas du tout ce festival. Juste OUF !

  • Reply MAEVA 27 mai 2015 at 13 h 02 min

    OMG ça donne trop envie d’y aller ! J’en avais déjà entendu parlé ! J’adore l’ambiance féerique et colorée des décors!
    xx
    Maéva
    http://www.maevaandlondon.com

  • Reply Amandine 28 mai 2015 at 8 h 46 min

    Je rêve d’y aller un jour et avec tous ce que tu as dit encore plus. Et le H&M c’est trop énorme. Même si je pense qu’a choisir je préférerais Coachella, Tomorrowland me fait rêver aussi 🙂
    Bisous,
    Amandine

    http://catchyourdream.fr

  • Reply Hardy 9 février 2016 at 18 h 15 min

    Bonsoir à toi
    As tu un site ou un blog ou tu as publiée l’intégralité de tes photos ?
    Merci d’avance

    Vincent

    • Ines Duhard
      Reply Ines Duhard 10 février 2016 at 18 h 12 min

      Non juste sur mon facebook perso, si tu veux je vais rendre l’album photo public le temps que tu ailles voir 🙂
      C’est Ines Duhard sur facebook!

  • Reply Anastasia 24 octobre 2016 at 14 h 35 min

    Bonjour,

    Je sais que ça remonte un petit temps pour toi mais aurais-tu du budget à prévoir (hors achat du ticket)? Il y a pas trop de monde niveau file? ça me donne encore plus envie d’y aller!
    Merci d’avance

    • Ines Duhard
      Reply Ines Duhard 26 octobre 2016 at 10 h 17 min

      Coucou 🙂

      Alors niveau budget j’avais pris 500€ sur place moi… Pour prévoir pour la nourriture, l’alcool, le taxi en arrivant de l’aéroport pour aller à Boom, les souvenirs etc… Mieux vaut prévoir plus que pas assez, car évidemment sur place il n’y a aucun moyen de retirer…

      Gros bisous!

  • Reply Elsa 17 octobre 2017 at 15 h 42 min

    Tes photos donnent vraiment envie!!! Cela fait un moment que je « zieute » ce festival (je suis d’ailleurs tombée sur ton blog en faisant quelques recherches à ce sujet 😉 ) Je vais me laisser tenter pour l’année prochaine… Comment fait-on pour devenir bénévole, sais tu?
    Merci d’avance 🙂

    • Ines Duhard
      Reply Ines Duhard 19 octobre 2017 at 10 h 08 min

      Hello ma balle,
      Ecoute malheureusement je ne sais absolument pas comment ça se passe pour devenir bénévole, je pense que tu peux trouver des informations à ce sujet sur leur site internet ! A mon avis énormément de monde veulent devenir bénévole donc la sélection doit être drastique haha

      Je te remercie pour ton gentil message en tout cas 🙂
      C’était une expérience de dingue, je te le recommande !

    Laisser un commentaire