Baby, Papotages

Coucou les 3 premiers mois

Nous voici dans un article un peu spécial pour résumer ces 3 premiers mois de grossesse. Je tiens un carnet tout au long de ces 9 mois magiques où j’écris chaque petite moment, semaine par semaine, pour me rappeler de ces étapes merveilleuses qui ont fait parties de mon quotidien, et être sûre de ne rien oublier. Mais comme celui-ci reste secret, j’avais aussi envie de vous écrire par ici et de partager avec vous ces 3 fameux trimestres dont on se souvient toute notre vie ! 

L’hiver, place au repos 

Comme je l’ai expliqué dans le précédent article, j’avais comme petite idée derrière la tête de tomber enceinte vers la période hivernale pour cocooner au maximum. Personnellement, chaque hiver j’hiberne totalement, j’apprécie ce rythme slow life décuplé, une NON vie sociale totalement assumée, de bons plats réconfortants et la célébration de moments chouettes comme mon anniversaire ou les fêtes de Noël et de fin d’année. Alors autant vous dire qu’enceinte, j’ai encore plus profiter de la période (et de la conjoncture, coucou le covid), pour me recentrer sur l’essentiel : notre famille que nous sommes en train de construire, mon bébé qui grandi en moi et ma petite personne (oui égoïstement) pour me bichonner. 

Une forme olympique, prête pour tout affronter ! 

J’ai eu la chance de ne pas être du tout malade ni fatiguée lors de ce premier trimestre. J’utilise le mot « chance » car je sais que cela concerne pas beaucoup de femmes et je n’en avais pas forcément conscience jusque là, mais effectivement; les seuls symptômes de grossesse que j’avais se résumais à des seins un peu douloureux (et surtout disproportionnés haha), et parfois selon la période quelques jours de constipation (moment glamour) et puis c’est tout. Cela n’a absolument pas changé mon mode de vie habituel, mon travail, mes déplacements.. car je n’ai jamais connu les nausées, vomissements, petits saignements, fatigue extrême, saute d’humeur, acné, envie de pipi à outrance etc.. dont on peut entendre parler autour de nous. Mon chéri était préparé psychologiquement à me voir pleurer souvent (coucou le côté scorpion passionné), mais que nenni ! Enveloppée dans ma bulle de bonheur, je continuais ma petite vie en réalisant à peine que j’étais enceinte… Il faut se rappeler que chaque femme est différente et que grossesse n’égale pas toujours mal-être, désagréments ou maux en tous genre. Pour ma part, cela se résume à plénitude, apaisement et bonheur. 

J’ai continué mon yoga vinyasa habituel les 3 premiers mois, en mettant bien sur dans la confidence ma prof adorée pour adapter les positions, et j’essayais de calmer quand même le sport car je sais que les 3 premiers mois il faut faire attention à ce que bébé soi bien accroché donc je ne souhaitais pas trop prendre de risque de ce niveau là. 

Un planning toujours overbooké.. 

Les 3 premiers mois correspondent de début octobre à début janvier, et je peux vous dire que je ne les aient pas vu passer ! J’ai enchainé les déplacements : 2 fois à Hossegor, Portugal, Alsace, Val Thorens, Paris.. et même si j’en avais parlé à mes collèges de travail ou client(e)s au cas où j’aurai des coups de pompes, j’ai pu tenir le rythme de la fin d’année, qui est toujours très chargé quand on bosse en communication (vive le black friday, la pression de vendre pour les fêtes de fin d’année, les soldes de janvier…). Les semaines se sont donc honnêtement rapidement enchainées sans réaliser que j’étais est train de passer le premier trimestre. 

La rencontre avec bébé.. 

Quand je suis allée à mon premier rendez-vous chez ma gynécologue, je ne m’attendais pas à déjà entendre le coeur et pouvoir voir ce petit haricot devant moi sur l’écran. Quel bonheur de l’entendre dire qu’il est en bonne santé et que tout va bien. Nous avons la chance d’avoir une échographie par mois et d’être suivie par ma gynécologue habituelle, puis nous réalisons les 3 échographies importantes dans un cabinet spécifique qu’elle nous a recommandé. Suite à mon premier rendez-vous, je devais revenir dans 2 semaines pour une écho de datation plus précise et elle m’a demandé de venir avec Julien pour qu’il puisse aussi entendre son coeur et rencontrer son bébé. Quel bonheur de partager ça à deux, enfin deux et demi…

Les annonces à notre famille et nos amis 

Nous avons rapidement annoncé autour de nous au fur et à mesure que j’étais enceinte, sans forcément attendre le fameux cap des 3 mois. Je pars du principe de toute façon que si malheureusement mon bébé ne s’accrochait pas à la vie, j’aurai aimé être entourée et pouvoir être soutenue par ceux que j’aime. On ne forçait pas forcément les annonces, mais quand on voyait les personnes et que les conditions s’y prêtaient on leur annonçait tranquillement. J’avais pensé pour les papys mamies et parents à une boite avec des petits chaussons/chaussures et le test de grossesse (j’avais refais pipi exprès sur un avec les barres pour le garder en souvenir car celui où il y a écrit « enceinte » disparait au bout de 24h). J’ai essayé de filmer comme j’ai pu pour avoir leur réaction surprise mais difficile parfois selon la situation de ne pas me faire prendre en flagrant déli de caméra cachée, l’important c’était surtout de partager ça avec eux plutôt que via un écran. Et pour les amis, une simple annonce orale, la photo de la première échographie ou parfois le petit test de grossesse caché quelque part pour leur faire la surprise suffisait à leur faire décrocher la mâchoire haha

Mes tips après ce premier trimestre :

🌼 « Vous n’êtes pas malade, vous êtes juste enceinte » m’a dit ma gynécologue à mon premier rendez-vous, et j’ai adoré
🌼 Ecoutez vous et seulement vous : dès le début je me suis mise dans ma bulle, je me suis renseignée pour les maternités, accompagnement pendant la grossesse, liste de naissance, etc.. j’ai aimé découvrir par moi même cette étape de la vie qui m’a construite en tant que maman (et après bien sur vous pouvez aller chercher les conseils de qui vous voulez et au moment où vous en aurez le besoin, mais en premier lieu, j’ai aimé me retrouver avec mes questionnements pour y répondre seule ou avec Julien, et devenir peu à peu..une maman !)
🌼 Méditation, yoga, bons dodos, bonne alimentation saine, petits bains.. faites vous du bien et bichonnez vous, on nous répète tout le temps que ça passe vite et je comprends pourquoi ! Etre enceinte est aussi la plus belle excuse du monde pour ralentir, penser à soi ou s’ouvrir à la spiritualité. Et en plus, « maman zen, bébé zen » ! Cette phrase raisonne en moi tout au long de ma grossesse. Déjà que je suis de nature positive, mais alors là je l’étais encore plus et dès le premier jour. Rien ne m’atteint, rien n’est grave ou stressant, rien ne vaut la peine que je m’énerve ou pleurs, rien n’a d’importance en dehors de mon bébé, et mes proches. 

Voilà j’espère que cet article vous aura plu, rendez-vous pour celui du deuxième trimestre ❤️

Previous Post Next Post

2 Commentaires

  • Reply Camille 8 mars 2022 at 15 h 00 min

    Je vous conseille la maternité de l’hôpital de Grasse, ce sont des amours. Autant l’hôpital n’est pas très réputé mais la maternité a une très bonne image et je le confirme! J’ai adoré mon séjour.

    • Ines Duhard
      Reply Ines Duhard 10 mars 2022 at 9 h 43 min

      Oui je pensais accoucher là bas justement 🙂

    Laisser un commentaire

    risus. sit ut luctus Nullam venenatis,