Ma vie aux USA, Projet Los Angeles

Mon expérience de mannequinat aux États Unis part. 2

image

Si vous avez lu mon premier article sur mon expérience de mannequinat aux États Unis (que vous pouvez retrouver ici), vous vous souvenez peut être que je m’étais arrêtée aux rendez vous avec les agences à Los Angeles. Le problème avec les open call c’est que vous voyez simplement la secrétaire ou la nana de l’accueil en gros. Elle prend des « digitals » (photos brutes de vous sans retouches) et note vos coordonnés en vous disant qu’on vous tiendra au courant. Généralement, elle regarde à peine votre book et s’en fout de comment tu t’appelles. Décourageant. Nous avons rencontré plusieurs agences : Mavericks, Photogenics, LA models, Whilemina, Ford… Certaines nous ont à peines regardées, d’autres ont été plus gentilles.

L’entretien se passe généralement comme cela : bonjour, comment tu t’appelles? Est ce que tu as un visa? Est ce que tu as des photos ? Je schématise mais en gros c’est ca. Et à partir du moment où je dis non pour le visa, je vois directement dans leurs yeux qu’ils ne sont plus intéressés. Une agence (LA models) a pris le temps de m’expliquer brièvement : à Los Angeles apparemment aucune agence ne me prendra car ils n’ont pas assez de budget pour le visa de travail. Je suis un peu au bout du rouleau et commence à revoir mes plans, mais je me dis qu’il reste San Francisco, et que je peux toujours voir là bas.

Un ami a déjà signé avec une agence de San Francisco (Look Model agency) et me dis que nous allons directement aller les voir. Je rencontre son agent, très gentil qui regarde attentivement mon book et à l’air intéressé… jusqu’à ce que je dise que je n’ai pas de visa. Il me dit tout de suite que ce n’est pas possible mais prend le temps de m’expliquer chaque détail : un visa de travail coûte 4000$ mais il faut rajouter les taxes et les frais d’avocats qui montent les frais à 12 000$. Déjà, il me dit qu’à Los Angeles et San Francisco, ils n’ont pas ce budget la. C’est principalement à New York que tout se passe. Ensuite, il me dit que pour qu’un visa soit accepté, il faut que la mannequin vienne avec 30 publications différentes dans des magazines (autrement dit que tu sois déjà Kate Moss quoi!). J’ai apparu une fois dans un magazine j’étais super contente (et je ne l’ai même pas gardé) mais évidemment, ce n’est pas assez.

Je prends la peine de réfléchir un instant. Mon projet d’habiter en Californie quelques temps s’envole tout doucement : je n’ai pas assez d’argent pour étudier là bas, je n’ai aucun lien avec quelqu’un d’américain dans ma famille, je n’ai pas envie de faire un faux mariage et je n’ai pas envie de faire 30 kilos tout mouillés. Je pourrai tenter New York mais de vous à moi, c’était surtout pour la destination et non pour le boulot de mannequinat que je souhaitais tenter cette aventure.  Peu à peu mes plans deviennent de plus en plus clair. Ma vie est en France. Habiter à l’étranger, c’est un projet qui m’aurait beaucoup plus dans la vie, mais il faut toujours essayer pour voir si ça peut nous plaire ou être réalisable. Je pense que ce n’est pas le bon moment et que je dois d’abord me réaliser en France, chez moi. Qui sait, j’habiterai peut être un jour à Londres, New York ou Los Angeles en tant que rédactrice web reconnue? (Haha).

Je suis tout de même fière de dire que j’ai tenté. Je suis heureuse d’avoir mis les pieds dans des agences renommées comme Wilhlemina ou d’avoir pu faire un shooting à Los Angeles et Venice beach. C’est des souvenirs qui resterons à jamais gravés dans ma mémoire. Je sais que ma vie future sera partagée entre la France et la Californie, et je suis excitée de voir ce qui va se passer!

Je vous écris rapidement un article sur cette prise de conscience et pourquoi la France m’a manqué. De gros bisous!

Previous Post Next Post

9 Commentaires

  • Reply Lola 10 janvier 2016 at 23 h 46 min

    Tu as beaucoup évolué avec ce voyage Inès. Je me souviens des mois avant les préparatifs où tu t’emballais comme pas permis. Visiblement, tu vois les choses avec beaucoup plus de sagesse, c’est une bonne chose.
    J’aime beaucoup ton blog en tout cas, plein de bisous !

    • Ines Duhard
      Reply Ines Duhard 11 janvier 2016 at 0 h 28 min

      C’est gentil, merci. Effectivement au début j’étais pleine de rêves, d’ambition, je m’imaginais comment serait ma vie la bas etc mais final après avoir vécu cette expérience, cela ne fait que me rapprocher de la France et de ce que j’ai commencé à construire ici. J’ai un million de projets dans la tête et les États Unis m’ont aidé à y voir plus clair!

    • Reply Louna 23 avril 2020 at 1 h 44 min

      Coucou Inès ,je rêve aussi de faire tout le parcours que tu ai fait je n’ai que 13 ans et j’aimerai faire mannequin et quand je serais grande habitais à Los Angeles et faire mannequin là bas , j’ai suivit ton histoire et je te félicite pour ton parcours j’espère que plus tard je ferais de même et que j’y arriverai à faire mannequin à Los Angeles .

  • Reply Lucieautourduglobe 11 janvier 2016 at 17 h 18 min

    J’ai hâte de lire ce fameux article où tu nous explique tout ça !

  • Reply lina 12 janvier 2016 at 18 h 27 min

    Je te souhaite beaucoup de courage dans ce que tu choisiras, rester aux US ou rentrer en France. En tout cas, j’admire le fait que tu ne te trahisse pas pour rentrer dans le moule des mannequins US (pitiiiiéééé ne devient pas maigreeee) car tu es resplendissante comme tu es.
    J’ai vécu aux USA 6 mois, mais j’étais dans le cadre des études, j’imagine que dans un cadre de recherche de travail ca doit être très différent et plus dur. Si je peux me permettre, n’abandonnes pas tes rêves, les démarches pour s’installer à l’étranger sont éprouvantes. Je dois aller au Pérou dans une semaine et j’ai failli abandonner plusieurs fois par peur, par tristesse de quitter mes amours et mes amis… Bref quoi que tu fasses du courage et des bisous !

    Lina
    xx
    http://linou-summer.blogspot.fr

    • Ines Duhard
      Reply Ines Duhard 18 janvier 2016 at 1 h 01 min

      Je choisis définitivement de rentrer en France je n’ai aucune envie de me transformer en squelette, je te rassures hahah
      Et pour ce qui est d’habiter à l’étranger, ce n’est pas vraiment que j’abandonne ce rêve, c’est aussi que je me rend compte que ce n’était finalement pas tant mon rêve que ca. Ça reste dans un coin de ma tête et je verrai ça pour la suite hihi
      De gros bisous!!!

  • Reply Nath 15 janvier 2016 at 22 h 19 min

    Oh je suis désolée d’apprendre que ça n’a finalement pas fonctionné pour toi aux States! En tout cas tu peux être fière du chemin parcouru et des risques que tu as pris! J’eu fait des photos dans ma jeunesse mais loin de ton niveau et je dois dire que je ne suis pas sûre que j’aurai eu le courage de tenter le rêve américain ainsi. Bravo! J’espère que tes projets en France vont se concrétiser du coup! Tu vas continuer le blog?

    • Ines Duhard
      Reply Ines Duhard 18 janvier 2016 at 0 h 59 min

      Coucou Nath! C’est gentil merci beaucoup! Je me dis qu’au moins j’ai tenté je n’ai pas de regrets à voir mais c’est vraiment un niveau trop élevé pour moi la bas haha
      Oui je vais continuer le blog parce que j’ai encore pleeeeeins de choses à raconter sur les États Unis et puis sur mes prochains voyages à venir : Casablanca, Los Angeles a nouveau et Croatie cet été de sur, après j’espère aller autre part aussi! bisous!

  • Reply Julie 20 janvier 2016 at 20 h 27 min

    Coucou ma belle, ton article m’a beaucoup plu, on rêve souvent de vivre à l’étranger, on croit que la vie sera meilleure ailleurs, et je trouve tes mots hyper matures et réalistes. Tu peux être super fière de toi et de ton parcours, et je serai ravie de te voir à ton retour en France pour que tu me racontes tout ça. Plein de bisous.

  • Laisser un commentaire

    massa accumsan id, Phasellus porta. risus. amet, quis commodo