Ma vie aux USA, Papotages

Mon expérience de mannequinat aux Etats-Unis part. 1

mon experience de mannequinat a los angeles

C’est quelque chose dont je ne parle pas trop, mais je suis mannequin en France depuis 9 ans. Attention, je ne côtoie pas Gigi Hadid ou Kendall Jenner à la Fashion Week de Paris, je suis mannequin sur la Côte d’Azur (et il m’est arrivée d’aller à Paris quelque fois), pour des défilés, shootings, apparitions à la télévision, dans des films et court métrage. Je ne fais pas une taille 32/34 et ne me prive pas de manger (comme vous pouvez clairement le voir sur mon Instagram @inesduhard). Je n’ai jamais voulu en vivre et ne faire que ça dans la vie car tout d’abord il faudrait que je maigrisse pour le faire à un niveau plus élevé et en plus, je voulais vraiment avoir un diplôme et un métier. J’ai donc toujours vu ça comme une source de revenus complémentaires, comme on fait du babysitting en gros.

Cependant, puisque j’ai des amis qui sont partis habiter en Californie, j’ai profité de l’opportunité de partir habiter 3 mois là bas en visa touriste (sans payer de loyer) et donc tenter également venir m’installer à Los Angeles quelques temps, pour vivre une expérience différente. Je me suis dis que le mannequinat pouvais être une solution puisque c’est le lieu parfait à Los Angeles. Qui ne tente rien n’a rien n’est ce pas ? Vu que mes 500 CV et entretiens Skype dans le marketing et la communication n’ont rien donné, autant essayer cette voie là.

Par chance, la mère d’un copain était une ancienne mannequin renommée dans les années 80 aux Etats-Unis. Une amie à elle a monté sa société de « mother agency » sur Los Angeles. C’est une agence qui s’occupe en gros de vous présenter à des agences de mannequin. Vu qu’à Los Angeles, les agences ont environ 30 personnes qui se présentent par jour, avoir une mother agency permet d’appuyer votre candidature face aux autres filles (et surtout quand vous avez besoin d’un visa de travail, elle peut vous aider dans les démarches). Évidemment elle prend une commission ensuite sur chaque boulot que vous faites. Nous lui envoyons nos photos, elle est intéressée et veut nous rencontrer sur Paris. C’est une chance d’avoir pu avoir ce contact mais je me dis que le piston s’arrête là car si je ne lui plaît pas, je ne lui plaît pas! En mode légumes/fruits et salle de sport à fond! Pendant cette rencontre, je me sens stressée. Elle parcours mon book et me dit qu’il ne correspond pas du tout à l’image de Los Angeles et qu’aucune photo (en mes 9 ans de boulots) ne va. Il faudra tout refaire de À à Z pour me présenter la bas. Prise de mensurations, il faut évidemment que je perde du poids (j’avais déjà perdu 3 kilos histoire d’être bien, ce milieu est désespérément affligeant). Je sors déçue, pas confiante et assez découragée.

En arrivant à Los Angeles, elle m’organise un shooting rapidement. Je vois dans le style de photos que le niveau est tout de suite plus élevé. On fait des pauses plus travaillées, je gagne confiance en moi. Je regarde le résultat sur l’appareil, ça me motive beaucoup! Elle me dit que j’ai maigris (la salle de sport 4 fois par semaine à plutôt bien marché apparemment), elle est hyper excitée à l’idée de me présenter à des agences à coup de « you’re amazing » ou « gorgeous! ». Plus tard, je récupère mon book et elle me dit que la semaine prochaine on commence les rendez vous…

Nous recevons un e-mail du style : lundi 15h : Ford models, mardi 16h : Wilhlemina, mercredi 15h : LA models etc… Whaaaaattt?? Put*** elle nous présentent vraiment aux très importantes, je stresse et je pense à toutes ces nanas parfaites sur Instagram en me disant qu’il n’y a simplement aucune chance que je sois prise (surtout qu’il y a ce problème de visa). Je me dis qu’on verra bien, que peut-être quelqu’un aura un coup de coeur pour moi, qu’on en sait rien! Je m’attendais à des rendez-vous privatifs, puisqu’elle était censée nous organiser ça en tant que mother agency dans ma tête. En réalité pas du tout, elle nous donne simplement les heures d’open call, des sortes de castings ouverts à tout le monde qui ont lieu toutes les semaines dans les agences de mannequinat pour espérer rencontrer des new faces. On voit donc absolument tous les styles : des petites de 14 ans comme des nanas au cucul de Kim Kardashian sorties d’un clip de rap US. Je me dis que j’ai peut être ma chance.. J’ai l’impression d’être une des seules en mode professionnelle : talons, legging noir et t-shirt noir, book sous le bras.. C’est très bizarre…

Previous Post Next Post

5 Commentaires

  • Reply Rionmaë 28 décembre 2015 at 8 h 34 min

    Bravo pour ton parcours. Quand on a la tête dedant on ne s’en rend plus forcément compte. Mais j’ai l’impression que tu as déjà fait un beau bout de chemin, avec une grosse progression ces derniers temps !!

  • Reply Mary 28 décembre 2015 at 19 h 11 min

    Courage tu vas réussir ! Ai confiance en toi et ne te compare pas aux autres filles, toutes les personnes sont différentes et peut être que ces filles dégageait quelque chose qui ne plaisait pas forcément 🙂 bisous

  • Reply Alexandra - Mademoiselle Modeuse 28 décembre 2015 at 20 h 14 min

    Excellent témoignage Inès. C’est rare de lire le vécu d’un mannequin en coulisses. Tu sembles déterminée et motivée, et si l’activité te plait et que tu as d’excellentes dispositions, il n’y a aucune raison de ne pas tenter l’aventure aux USA.
    Bon courage en tout cas, et c’est une heureuse découverte que ton blog, sur lequel je suis tombée par un (heureux) hasard.

    Bises. Alexandra.

  • Reply Lina 29 décembre 2015 at 9 h 38 min

    Moi je pense que tu devrais vraiment croire plus en toi ! Tu as ton charme et ta personnalité ! Pour ce qui est de maigrir Gigi hadid est bien plus ronde que toi…. encore une fois je pense que c’est un problème d’agence ! En tout cas, hâte de lire la suite 🙂 Bisouuuus

  • Reply Guillette 10 juillet 2019 at 14 h 25 min

    Tu es une vraie inspiration ! Merci pour ta sagesse et tes conseils. J’aimerais retourner aux Etats-Unis pour tenter ma chance de ce côté là de la côte. Souhaite moi bonne chance !

  • Laisser un commentaire

    mi, ut in Phasellus sem, mattis nec risus dictum id at id,