Démarches, Projet Los Angeles

L.A : une attente interminable

Vous êtes nombreux (« nombreuses » plutôt, avouons-le nous, il y a beaucoup plus de filles par ici) à me demander où j’en suis dans mes démarches pour partir à Los Angeles. Si je n’ai pas fait un article plus tôt, c’est que malheureusement je n’ai pas beaucoup de nouvelles à communiquer. Si vous avez loupé le début de mes aventures, voici mes anciens articles où je vous raconte tout : ici, ici, ici et ici.

Encore des papiers…

Nous nous étions donc arrêté au fait que je n’avais plus vraiment de nouvelles de mon presque-futur-employeur (croisons les doigts). Etant toujours aussi pris par son travail et le décalage horaire n’arrangeant rien, nous avons toujours autant de mal à communiquer. Quelques fois je perds espoirs et j’ose me dire que si la société avait réellement envie de m’embaucher, elle ferait un peu plus d’effort pour me répondre… Après de nombreux harcèlements (méthode de folie!) et textos à 3h du matin (heure française) en rentrant de soirée, j’arrive à convenir d’un rendez-vous téléphonique car il avait des nouvelles à m’annoncer (rendez-vous qui tombe évidemment lorsque j’ai une grippe de folie, à 19h un soir, karma quand tu nous tiens!).

Étant excitée comme une puce, je m’attends à ce qu’il me dise que mon VISA est accepté ou quelque chose comme ça. Ordinateur sous le nez et post-it d’un côté, je me tiens prête avec ma couette, mes mouchoirs et mes médicaments, pour recevoir une bonne ou une mauvaise nouvelle (mais au moins UNE NOUVELLE QUOI!).

« Coucou Ines, j’espère que tu vas bien! Bon, j’ai eu un retour de mon avocat et suite aux attentats qu’il y a eu en France en janvier, ils renforcent l’arrivée de français sur le sol américain. Il me faut donc d’autres papiers pour ton VISA : d’autres lettres de recommandation, une lettre de ton école disant que tu n’auras plus cours en septembre (mois durant lequel j’aimerai arriver à Los Angeles), la photocopie de tous tes diplômes et de tes notes. Plus tard, une fois que cette première partie sera passée, il me faudra tes déclarations fiscale, tes impots, la photocopie de ton casier judiciaire.. etc. »

Bon donc entrer sur le sol américain est officiellement un vrai calvaire. On le sait un peu quand on cherche via les forums et blogs, mais quand on est en plein dedans, je peux vous dire qu’on en peut plus ! Deux jours plus tard, j’ai envoyé les papiers et je continue mes textos d’harcèlements pour savoir si mon futur employeur a tout bien reçu, car évidemment, pas d’accusé de réception ni de réponse de sa part. Deux/trois semaines plus tard, le harcèlement paye puisque j’ai eu le droit à un texto « je suis vraiment désolé, je suis dans le jus total et je n’arrête pas. En mars, ça sera plus calme ». *Mais attend, ta bien reçu les papiers au moins? Ton avocat les a eu? Le VISA en est où concrètement?*

On est d’accord, entre vous et moi, que ça pue le caca cette histoire. Je le sens très mal. Je pense que ça peut être quitte ou double : soit j’ai le droit dans un ou deux mois à un « c’est bon ton VISA est accepté! » ou alors à un « merci-mademoiselle-mais-je-vous-répondrai-jamais-je-suis-overbooké-à-vie-donc-adieu ». Je vous disais que je cherchais des plans B, C et D pour partir, et encore plus aujourd’hui quand je vois la situation ! Si je ne fais rien et reste dans mon coin en attendant sa réponse, je sens que Los Angeles va me passer sous le nez ! A moi de faire en sorte de prendre mon destin en main !

Plan B activé !

Je ne sais plus si je vous avais dit, mais une partie de la famille de mon amoureux est américaine. Sa maman était une ancienne mannequin et à donc quelques contacts là bas avec des photographes.. Elle a gentiment demandé à une amie d’étudier sérieusement mes photos pour voir si une agence pourrait être intéressée là bas. Je tente cette option mais elle n’est pas très sûre pour moi car je pars du principe qu’il y a 3 millions de nanas qui partent pour faire mannequin ou actrice à Los Angeles. Je ne vois pas vraiment ce qu’une grande agence internationale pourrait trouver à une petite mannequin française mais je tente quand même ! Je met donc à jour mon book avec des nouvelles photos, je fais des « polaroids » (photos naturelles sans maquillage) et je vais lui envoyer. Elle va ensuite les montrer aux agences qu’elle connait là bas. A voir si l’une d’entre elle sera intéressée.

J’envoie aussi un million de CV par jour (bon d’accord, pas autant, mais environ 40/50) via des sites comme craiglist ou indeed. Pas de réponse jusqu’à présent mais encore une fois, qui ne tente rien n’a rien. Je postule pour des jobs d’assistante marketing, responsable web ou rédactrice de blog mais également pour promeneuse de chien, entraineur de volley ou assistante d’un photographe dans un studio photo. Vous l’aurez compris : je veux réellement partir.

Voilà pour l’instant le projet qui est au point mort, mais je me démène pour le faire accélérer et évidemment, je vous dirai tout. Bisous les doudous !

58aaea9cd06884b1bc020fb92c41b4e3

Previous Post Next Post

4 Commentaires

  • Reply Vanessa@MiettesDeVoyage 25 février 2015 at 20 h 07 min

    Salut, je découvre ton blog et je me retrouve pas mal dans ton parcours et les galères des démarches pour les visa aux USA…! J’y suis partie à la fin de mon master en comm’ pour 1 an car mon copain bossait là-bas. Depuis qu’on a quitté les States, on a vécu/voyagé en Asie et là on est de retour sur Paris… mais on n’a qu’UNE SEULE ENVIE, c’est d’y retourner ! Alors on se replonge dans les galères de candidatures à foison, entretiens, obtentions de visa trèèèèès compliquées…. Je te souhaite bonne chance, c’est un rêve qui mérite d’être vécu 😉

    • admin
      Reply admin 26 février 2015 at 11 h 31 min

      Merci d’être passée sur mon blog c’est super gentil!

      J’ai découvert le tiens hier soir justement et je suis en train de commencer à rattraper mon retard en lisant tous tes articles! Effectivement, tu as traversé cette histoire de VISA comme je suis en train de la traverser !! 🙂 J’ai essayé de te laisser un commentaire mais impossible! Je n’ai pas réussi il me disait que c’était impossible je ne comprends pas pourquoi!

      Du coup j’ai une question (qui doit surement être expliquée dans l’un de tes articles mais le teeeeemps que je retrouve!) : tu avais pris un visa de touriste de 3 mois et comme tu l’expliques tu retournais à chaque fois en France pour le refaire c’est ça ? Il était accepté à chaque fois? Ils n’ont pas dit stop au bout d’un moment ? Et tu avais le droit de bosser en freelance quand même ?

      Merciiiii <3

      • Reply Vanessa@MiettesDeVoyage 26 février 2015 at 17 h 47 min

        Je ne sais pas pourquoi les commentaires ne marchent pas, faudra que je regarde ça !
        Oui j’ai pu enchaîner 3 séjours de 3 mois (pas besoin de visa, juste d’un ESTA valide), entrecoupés en gros d’un mois à chaque fois. Ceci dit, j’ai failli avoir des ennuis en revenant la 2ème fois, car mon premier séjour avait duré 91 jours au lieu de 90 (qui est le maximum légal), j’ai bien cru qu’ils allaient pas me laisser rentrer !! J’ai eu l’impression d’être une criminelle, LOL.
        Mais c’est vrai qu’on m’avait prévenue qu’ils pourraient trouver ça louche… Ils posent beaucoup de questions, faut juste pas qu’ils pensent que tu bosses au black là-bas… et ça ira 🙂 Ouais j’avais le droit de travailler en freelance, vu que j’étais inscrite en France.
        Je te souhaite de pouvoir partir avec un boulot, c’est quand même plus relax, mais c’est une solution pas si mal 🙂 J’avais énormément postulé en sortant de mes études, quelle galère et frustration de voir que les choses n’aboutissent pas ! Je comprends très bien ton énervement !

  • Reply fanouch63 2 mars 2015 at 11 h 35 min

    Hum hum ca sent quand même le mec qui ose pas te dire non..
    J’espère aussi que tu trouveras des pistes plus serieuses!
    Bonne chance!!

  • Laisser un commentaire

    velit, Praesent sit libero. at ante.