Browsing Category

Ma vie aux USA

Californie, Coups de coeur, Envies, Humeur, Ma vie aux USA, Projet Los Angeles

Ces choses qui me manquent le plus des Etats-Unis

Même si ma petite vie en France me convient très bien, il y a toujours des moments où on repense à tout ce qu’on a vécu quand on a voyagé ou habité à l’étranger. Pour les petits nouveaux qui viennent d’arriver, je vous rappelle que j’ai eu la chance d’habiter quelques mois entre Los Angeles et San Francisco chez des amis, et la famille d’amis, en vivant vraiment l’expérience américaine de l’intérieur (confréries, soirées d’universités, villa sur la plage, immersion dans des familles américaines,…).

En effet, un pote a été recruté dans l’équipe de volley de UC Irvine à Newport Beach, alors nous vivions vraiment comme dans un film de type American Pie 😂

Tous les jours, je réalisais la chance que j’avais d’être ici, de découvrir des trucs géniaux et pas seulement en tant que touriste qui avance à 100 à l’heure pour rentabiliser chaque moment.

Les univers totalement différents d’un quartier à l’autre 
Souvent, je vois des personnes sur les réseaux sociaux ou les blogs qui disent qu’ils n’ont pas vraiment aimé Los Angeles, que c’est très surfait ou superficiel. Mais toutes ces personnes n’ont surement pas poussé plus loin que Beverly Hills, et je peux vous assurer que c’est impossible de se faire une opinion d’une destination en seulement 2/3 semaines de vacances. Ce que j’ai particulièrement adoré, c’est la différence des univers d’un quartier à l’autre : vous êtes plongé au coeur du skate et de l’attitude hip-hop à Venice Beach, vous rêvez devant les jolies maisons et allées de palmiers à Beverly Hills, vous êtes dépaysés et pouvez grimper dans la montagne vers l’observatoire et le Hollywood Sign, vous pouvez surfer à Newport Beach, Long beach ou Hermosa Beach, trainer sur les plages à pertes de vues à Malibu, chiner dans les friperies de La Brea…

La simplicité de la vie
J’ai un souvenir assez simple à Newport Beach, la vie coute très cher donc les personnes sont plusieurs dans les maisons sur la plage. Un voisin trader rentrait du boulot et nous étions dans la villa voisine en train de faire un beer pong, on l’a invité, il a tout de suite enlevé son costume pour mettre un maillot pour nous rejoindre. Là-bas, les personnes se déplacent en vélo, skate ou trottinettes, ils ne ferment quasiment jamais leur maison à clé, les gens squoittent tous aux soirées dans les maisons voisines et passent d’une maison à l’autre, bref les gens paraissent simples et heureux. La vie ne se résume pas qu’à aller travailler et rentrer vite chez soi, mais surtout à profiter de chaque instant, et rentabiliser chaque moment de la journée pour passer voir des amis, la famille, faire du shopping, aller à la plage, regarder le coucher de soleil avec une couverture, faire un peu de skate, du sport…

Les maisons face à la plage
Même si j’ai l’immense chance d’habiter sur la Côte d’Azur, il faut avouer que mon studio ne rivalise pas avec les villas de luxe des milliardaires. Là-bas, nous avons eu l’opportunité de squoitter la maison de mon pote volleyeur qui habitait avec toute son équipe de volley… sur la plage à Newport Beach. Le matin, nous pouvions donc aller directement surfer en partant à pied, faire notre footing au bord des plages, observer le coucher de soleil sur l’océan directement sur la terrasse, se baigner avant d’aller se promener, prendre le goûter sur la plage.. Je regrette d’ailleurs de ne pas avoir profité plus de cette opportunité pour courir tous les soirs face à ce paysage (ah oui, en fait je sais, j’étais trop occupée à faire des beer pongs et des snappa).

La mixité des cultures
Un autre aspect que j’ai adoré lors de cette expérience, c’est pouvoir rencontrer des personnes de culture différentes. En effet, dans notre vie quotidienne on est souvent plus fermé, on a rythme basé sur le métro-boulot-dodo et on sort habituellement avec son même groupe de pote. Lorsqu’on est étudiant dans une grande université ou dans une grande ville, on a davantage plus l’occasion de rencontrer des personnes venant des 4 coins du monde; mais particulièrement lorsqu’on habite dans un pays étranger je trouve. J’ai eu donc la chance de trainer avec un australien, une hawaiienne, un israélien, des californiens (et donc nous, des français!). Tous les jours, j’apprenais des choses sur leurs cultures, j’améliorais mon anglais et je m’imprégnais de leur personnalité.

Je suis fière d’avoir vécu cette expérience qui fait ce que je suis aujourd’hui. On me demande souvent pourquoi mon blog s’appelle  » Destination Los Angeles » alors que je n’y habite plus. Au final, même si j’ai ouvert ce blog pour raconter mon histoire, ce nom me correspond toujours car c’est surtout ce mode de vie à la californienne qui me représente et toutes ces bonnes énergies que je veux véhiculer autour de moi, et qui m’ont fait grandir.

Ma copine d’amour Marie y habitant, je rêve d’aller la voir de nouveau et de retrouver cette atmosphère. Alors j’essaye d’économiser et planifier un nouveau voyage aux States tout en gardant à l’esprit que l’attitude californienne, on peut très bien aussi l’avoir en France non ? 🙏🏼

PS : d’ailleurs ma copine Hawaiienne vient me rendre visite dans deux semaines chez moi !! 🎉

Laisser un commentaire

Californie, City guide, Ma vie aux USA, Projet Los Angeles, Voyages

En escapade vers… Malibu ♥

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler un petit peu d’une escapade incontournable lors de votre passage à Los Angeles : Malibu. Oubliez Pamela Anderson dans son petit maillot de bain rouge, ici vous êtes plutôt au paradis du healthy et des plages idylliques. A seulement 1h/1h30 du centre ville de Los Angeles, prendre la voiture est un véritable plaisir en suivant la Côte Ouest. Vous pouvez vous la jouer aventurier en décidant de vous arrêter là où vous avez envie ou sinon je vous conseille un petit itinéraire que nous avons fait.

La plus belle plage à mes yeux, celle qui est instagramable à souhait et cotoyé pour les plus beaux shootings est El Matador State Beach (32350 El Matador Beach Rd, Malibu, CA 90265, États-Unis). Attention, le parking est obligatoirement payant et attrape touriste alors je vous conseille de vous garer plus haut sur la route principale et de descendre à pied. La particularité des plages de Malibu c’est ces grands rochers, ces herbes hautes et ces petits recoins cachés contrairement aux immenses plages de la Californie comme à Santa Monica ou Manhattan Beach. Un autre joli spot est Zuma Beach (30000 Pacific Coast Hwy, Malibu, CA 90265, États-Unis) ou encore Point Dume State Beach (Cliffside Dr, Malibu, CA 90265, États-Unis).

Nous avons donc embarqué notre pique nique direction ces plages paradisiaques, pour profiter du soleil californien. Ensuite, nous avons été au Malibu Pier (30000 Pacific Coast Hwy, Malibu, CA 90265, États-Unis) où vous êtes obligé de passer par le Malibu Farm Pier Cafe. Un peu cher (mais en même temps coucou LA et ses smoothies à 9€) donc prévoyez un budget pour déjeuner face à l’eau si vous le voulez ou arrêtez-vous simplement pour boire un verre et profiter du coucher de soleil sur la jetée comme nous l’avions fait.

Malibu n’est pas vraiment le repère des surfeurs car les vagues sont très petites et c’est assez dangereux avec les rochers, cependant, pour prendre quelques vagues, direction la Surfrider Beach (23050 Pacific Coast Hwy, Malibu, CA 90265, États-Unis). Dans tous les cas, Malibu s’étend sur 43km donc vous aurez l’embarras du choix pour décider où vous arrêter pour profiter du paysage.

J’espère que je vous ai un petit peu aidé dans vos recherches pour vadrouiller de ce coin là et je vous dis à très vite! xoxo

Sans titre 5Sans titre 4Sans titre 3

2016-04-19 14_29_46-Malibu, Californie, États-Unis à Los Angeles, Californie, États-Unis - Google Ma Laisser un commentaire

Californie, Food, Ma vie aux USA

Nos clichés sur les américains

Ça m’a toujours amusée les clichés car souvent on s’imagine beaucoup (beaucoup) de choses avant de mettre les pieds quelque part et il peut s’avérer que c’est tout à fait faux. Mais nos appréhension peuvent aussi se confirmer. Évidemment, je n’ai été qu’en Californie, et les États Unis sont tellement grands que la population change totalement d’un état à l’autre. Mais j’avais envie de vous partager mes impressions d’une petite française qui débarque pour 3 mois dans un pays inconnu!

Les américains sont très fiers de leur pays. VRAI.
Effectivement chaque maison porte fièrement son drapeau américain et vous voyez directement que lorsque vous évoquez leur pays, ils sont prêt à vous en parler pendent des heures. Je trouve ça très chouette de défendre les couleurs de sa patrie comme ça, et non pas seulement en cas de guerre ou d’événements particuliers.

La californienne typique est dingue de sport et de la vie healthy. VRAI.
Pour vous, une californienne est une maman habillée en affaires de sport Lorna Jane ou Victoria Secrets blonde, sublime, en pleine santé, courant sur le bord de la plage avec sa poussette et son smoothie dans l’autre main ? Totalement vrai haha. Et puis elle va faire son yoga sur la plage avec son tapis et ne mange que bio et organic. Très inspirante! Il suffit d’aller à Newport Beach ou Manhattan Beach pour en observer une dizaine en moins de 5 minutes.

Les étudiants ne quittent pas leur sweat universitaires. VRAI.
Ici, c’est vraiment ton université qui fait parti de ton identité. C’est une fierté familiale d’appartenir à une confrérie ou de réussir à intégrer une Université. Et si tu as le malheur d’échouer alors que ton père et ton grand père y étaient, cela te poursuit toute ta vie (pour avoir vu un copain pris à UC Irvine, sa famille était à Stanford, et quand son équipe de volley a joué à Stanford, il s’est fait insulté de tous les noms). Des plaques d’immatriculation sont faites pour les anciens élèves, des t-shirts pour les mamans ou grands parents sont prévus, et tu peux absolument trouver de tout à l’effigie de ton Université, du stylo au papier toilette, en passant par l’oreiller. Les drapeaux des équipes de sport sont accrochés aux vitres et même si tu as 40 ans et que tu es mariés avec des enfants, tu continues de regarder les matchs de sport et tu connais tout de l’actualité de ton université. Evidemment!

Les américains sont des obèses, tous fan de fast foods. FAUX et VRAI..
J’ai été d’un côté très choquée du nombre de fast food aux États Unis, c’est vrai. Quand nous avons fait la route Las Vegas -> San Francisco ou San Francisco -> LA, impossible de trouver une petite salade sur la route. Mais vraiment, impossible. Le cliché des personnes obèses se promenant avec des fauteuils électriques est malheureusement vrai et beaucoup vu. Les pubs à la télé ne montrent que des pizzas, hamburgers ou tacos dégoulinant. Ici, tu es vachement influencé. On te conditionne réellement à manger comme ça. Mais de l’autre, Los Angeles est vraiment un petit monde différent où l’organic, le gluten free et le vegan dominent beaucoup. La culture du corps est omniprésente. Comme il fait beau toute l’année, les gens font très attention à leur corps et font beaucoup de sport. Tu ressens vraiment cette envie de manger sain et de te dépenser.

La nourriture est vendue en format XXL. Carrément OUI.
Ici tu peux trouver des paquets énormes ou des choses dans des dimensions qu’on n’a vraiment jamais vu en France. Quand les grands parents de mon copain revenaient de courses, j’avais l’impression qu’ils avaient achetés pour un mois de provisions!! Les bouteilles de laits ou jus de fruits sont immenses, on peut trouver partout des paquets de 30 œufs ou des boîtes de céréales astronomiques.

N’ayant été qu’en Californie, mon avis est donc forcément limité. Je n’ai pas pu vivre l’expérience des armes par exemple (mais mon amie Lucie au Texas le vis actuellement si vous voulez aller voir son blog, elle a d’ailleurs écris un article similaire sur le sujet!). Dites moi si vous aussi vous avez vécu ça comme ça, si vous avez trouvé des choses supplémentaires ou autre. Ça pourrait être sympa de partager notre expérience.
De gros bisous et à très vite ♡♡

12312503_550000325156906_1039812919_nSans titre 6

Laisser un commentaire